Flash Information

AMPPF organisera bientôt des événements dédies aux femmes et aux enfants. Restez à l'écoute.

Projets

Connexion

Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Reload Captcha

Partenaires

WEBMAIL

Recherche

Rejoignez-Nous

SFbBox by psd to html

TENDANCES DE LA MORTALITE MATERNELLE

Au Mali, la situation sanitaire et sociale est caractérisée par des niveaux de morbidité et de mortalité élevés aboutissant à des conséquences très lourdes pour les femmes, les enfants, les adolescents et jeunes à cause de leur vulnérabilité. En effet, selon EDSM IV, le taux de mortalité maternelle était en 2006 de 464 pour 100 000 naissances vivantes contre 582 pour 100 000 naissances vivantes en 2001 et celui de la mortalité infantile est de 96 pour 1000 enfants.

Les causes directes de mortalité maternelle les plus importantes selon l’analyse situationnelle de la prise en charge des urgences obstétricales réalisée en 2003, sont les dystocies (49%), les hémorragies (12%), les avortements à risque (9%), les pré éclampsies (7%), les infections (6%) et les grossesses extra utérines (6%) .

Il existe d’autres causes non moins importantes de la mortalité maternelle et infantile selon EDSM IV – 2006. On peut citer, entre autres, l’absence de soins prénatals pour 30% des maliennes, l’absence de soins postnatals pour 72% d’entre elles et les accouchements de 51% d’entre elles ne sont pas assistés. Par ailleurs, on observe que trois naissances sur six n’ont pas accès à la vaccination antitétanique.